>Actualités - Détail
Actualités - Détail
+33 (4) 72 47 66 72
13 janvier 2014

Le Royaume-Uni, nouvel eldorado du gaz de schiste ?

Le gouvernement britannique a décidé de s'engager «à fond» pour le gaz de schiste.

David Cameron propose aux collectivités locales de garder le fruit de l'impôt sur les sociétés liées au gaz de schiste.

David Cameron propose aux collectivités locales de garder le fruit de l'impôt sur les sociétés liées au gaz de schiste

Selon un rapport du ministère de l'Énergie, plus de la moitié du sous-sol du Royaume-Uni pourrait contenir des réserves en gaz de schiste enfouies à plusieurs centaines de mètres.

L'extraction de 10% de ce potentiel suffirait à remplir les besoins énergétiques du pays pendant cinquante ans. Après une flambée des factures de gaz et d'électricité, le gouvernement voit là une aubaine pour les ménages comme pour les entreprises, la création d'emplois et une solution à la dépendance énergétique du pays. Il est inspiré par le modèle des États-Unis, où les prix de gros du gaz se sont effondrés grâce au gaz de schiste.

 

Les opérateurs français ne sont pas en reste dans la conquête de ce nouvel Eldorado

Après GDF Suez en octobre, c’est au tour de Total d’annoncer des investissements conséquents dans le gaz de schiste au Royaume-Uni.

TOTAL a annoncé, lundi 13 janvier, avoir fait l’acquisition d'intérêts à hauteur de 40 % dans deux permis d'exploration et de production de gaz de schiste au Royaume-Uni. Il devient, par là même, le premier groupe pétrolier international à investir chez les Britanniques dans ce gaz dit non-conventionnel.